vendredi 8 avril 2011

Hier soir.
Des bougies, deux corps, Nox Arcana.
J'ai passé mes mains sur un dos plein de larmes retenues. Du lait frais déposé avec toute la douceur dont mes phalanges sont capables.
Nous sommes la Terre, tu vois, là , sur ton dos, il fait jour, et la, sur ton torse, il fait nuit.
Je voyais les petites flammes épouser tes yeux.

"Tu disais de ta vie qu'elle serait un voyage, j'avais terminé le mien aux coins de ton visage."

Nous nous sommes endormis, nos corps contre la douce musique, saupoudrés de fine lumière de bougies.

(Je ne sais pas ce qui me prends, en ce moment, avec tous ces gifs)