jeudi 19 mai 2011

On a regardé le film.
J'ai eu envie de me lever.
J'ai enfilé un T-shirt noir, de C.
C. n'a que du noir. Il n'y a que deux fois où je l'ai vu en vert. Parfois je me demande si tout ce noir ne lui attaque pas la peau, ne rentre pas, ne l'attriste pas. Quand je refuse de me rendre responsable pour ses larmes, c'est la faute du noir.
Je n'ai que ce T-shirt. Je marche dans l'appartement, et C. joue. Il joue et me dis d'arrêter. Je le déconcentre.
Si je perds, c'est de ta faute.